Model: 162-81-266 Magalie

$ 2350.00
 

Metrique

Imperial
Poids 35kg 77lb Weight:
Grandeur 162cm 5.31' Size: Height
Seins 81cm 31.89'' Breast
Sous buste 65cm 25.59'' Under breast
Taille 57cm 22.44'' Waist
Hanche 91cm 35.83'' Hip
Brassière E-cup Bra size

Vous voulez cette poupée?
Visiter wmdoll.ca

Do you want this doll? Go to wmdoll.ca

Par Summum - Avec l’avènement de la télévision, une certaine obsession de la perfection a inévitablement atteint madame Tout-le-monde. À l’époque, pour pouvoir arriver à cette dite perfection, elles devaient avoir les poches profondes. Mais avec le temps et la démocratisation du phénomène de la retouche esthétique, elles pouvaient pratiquement toutes devenir LA personne qu’elles désiraient : 36 versements de 199$/mois et le tour était joué. Et si vous appelez dans les cinq prochaines minutes, nous vous ferons parvenir, tout à fait gratuitement, une poêle antiadhésive.

LE PARADOXE DE L’EMBALLAGE PLASTIQUE
Nous étions aux débuts du millénaire. Avec l’éclosion des réseaux sociaux – où le contenant est plus important que le contenu –, l’apparition des Instababes – où l’image ne vaut plus mille mots, mais 1000$ –, nous sommes toutefois passés au niveau supérieur de la dénaturation de l’image de la femme. Dorénavant, plus besoin de débourser ce fameux 199$/mois. Un téléphone pour prendre ses photos, une application pour les retoucher et c’est dans la poche : bronzage, augmentation des seins et des lèvres, liposuccion, lissage de la peau. La liste est longue, trop longue...
Le problème n’est pas que madame Tout-le-monde puisse enfin faire disparaître ses poignées d’amour, mais qu’une large majorité d’utilisateurs de cette « invention du démon » ont tellement altéré leur image aux yeux de milliers de followers qu’il leur devient pratiquement impossible de se présenter en public. Que faire quand TON unique réalité est dorénavant celle que tu projettes virtuellement et non plus physiquement? Cette génération vit actuellement une crise existentielle : désir de sauver la planète d’un côté et, de l’autre, d’évoluer dans un monde où le JE est de plus en plus emballé sous vide. Autant l’humain tend vers une cybernétisation de sa personnalité, autant la technologie emprunte le chemin inverse et tente de reproduire et d’anticiper nos comportements pour ultimement combler notre éminent manque d’humanité. Dans le film Demolition Man (1993), Sylvester Stallone apprend par Sandra Bullock qu’il n’y a plus de relations sexuelles avec contact. Eh bien, ce temps n’est peut-être pas si loin que ça ! Si les personnes qui nous attirent physiquement ne sont pas ce que nous croyons être et que la plupart de nos interactions se produisent virtuellement, a-t-on encore besoin de ce contact physique entre humains? Est-ce que l’enveloppe corporelle de l’autre est encore une nécessité si cette dernière ne représente plus la réalité physique qu’elle désire présenter. À ce stade, pourrait-on le remplacer par quelque chose de plus représentatif de nos désirs? Peut-être bien…


Pour les fins de cet article, nous avons posé à 20 personnes deux questions concernant l’intégration d’objets dans leur sexualité :

Que pensez-vous des femmes qui possèdent un vibrateur ?
À cette question, une seule per sonne a répondu que ce n’était pas normal d’utiliser un tel objet. Les autres ont tous dit qu’il n’y avait pas de problème et près de la moitié du lot ont avoué en posséder un ou
que leur conjointe en possédait un.
La deuxième question allait comme suit:
Que pensez-vous des hommes qui possèdent une poupée gonflable ?
Sur les 20 répondants, 14 ont ré-pondu que c’était weird et cinq ont dit que c’était un truc qui regardait uniquement ces gens, mais qu’eux n’étaient aucunement intéressés
par ce type d’objet. Ce qui ressort de ce sondage non scientifique, c’est que le vibrateur semble avoir accédé au rang d’objets du quotidien, tandis que la
poupée gonflable est encore placée au rang d’objet du diable! Pourquoi une telle impression persiste? Il y a quelques temps à peine, lorsqu’on pensait à une poupée gonflable, on avait automatiquement en tête ces horreurs qui semblaient davantage adaptées à une journée à la piscine qu’à un objet destiné aux p’tites vites. Aspect clownesse, bouche aussi bien définie qu’une télé cathodique des années 50, visage peint aux crayons de cire, bref, il n’y avait rien de bien excitant. Il semble bien que ces horreurs soient définitivement du passé. Les nouvelles technologies ont permis une révolution à cet égard.
Et cette révolution s’exprime dans toute sa splendeur avec l’arrivée des poupées commercialisées par
WMDOLL / GO-M-DOll.


LA PERFECTION A UN NOM : WMDOLL / GO-M-DOLL

Véritable référence dans le domaine, la compagnie
Go-M-Doll offre une large variété d’options
afin d’obtenir la poupée de ses rêves. Imitations
humanoïdes d’une ressemblance saisissante,
les Go-M-Doll sont équipées d’un squelette en
aluminium et d’articulations qui permettent des
positionnements multiples et fidèles aux possibilités
humaines. Chacune de ses articulations,
incluant ses doigts, pouvant être délicatement
manipulées et placées de la manière qui vous
plaît, votre seule limite étant votre imagination.
De plus, outre l’aspect humanoïde hyper réaliste,
il est possible de personnaliser sa créature
de rêve selon les critères qui correspondent
aux envies de tout un chacun. Traits du visage,
longueur et couleurs des cheveux, couleur des
yeux, teint de la peau, grandeur, taille, volume
des seins et des fesses, pilosité, bref, tout est
possible pour répondre à vos fantasmes. Même
la peau de votre poupée n’a rien du fini plastique
froid que vous vous imaginez; la CyberSkin,
peau synthétique de plus en plus utilisée pour
les jouets sexuels de luxe, lui offre une texture
réaliste pratiquement sans imperfection.
Ok, c’est déjà pas mal, direz-vous. Eh bien, le
souci de réalisme des Go-M-Doll ne se laissera
pas arrêter en si bon chemin. Certaines
poupées peuvent être dotées d’un système de
réchauffement de la peau d’une extrême pré-
cision. On peut donc programmer l’intensité
et la durée de ce réchauffement. La poupée
pourra ensuite conserver sa chaleur pour aussi
longtemps que 24h, sans être branchée. Fini les
femmes froides…
Les poupées peuvent également être équipées
de capteurs qui les rendent sensibles au toucher.
Vos caresses feront donc gémir votre Doll en plus
de lui inspirer un vaste répertoire de phrases
hot. Car oui, les poupées Go-M-Doll peuvent
parler, ont des expressions faciales, peuvent être
connectée grâce au Wifi et agir tel un assistant
Google. Parler de la température, organiser votre
agenda et, évidemment, vous allumer est donc possible
.
Voir notre partenaire Real Sex Doll pour ses options.

PLUS QU’UN SIMPLE OBJET SEXUEL
Si elles sont d’abord et avant tout conçues pour un usage de type sexuel, M. Alain Genereux propriétaire de la compagnie, nous mentionne que sa clientèle est beaucoup plus vaste et diversifiée qu’on pourrait le penser. De nombreuses personnes aux prises avec un handicap physique ou intellectuel qui restreint leurs rencontres ont recours à ce type de poupées comme partenaire de vie. « Ils recherchent avant tout une présence physique. Le fait que la poupée permette d’avoir des relations sexuelles est un bonus, mais ce n’est pas nécessairement leur raison principale. » Plusieurs hommes d’affaire, lorsqu’ils sont à l’extérieur, se procurent également ce type de produit afin d’avoir une vie sexuelle active sans avoir le sentiment de tromper leur compagne. « Nous avons des clients avec une très forte libido qui, partageant leur vie avec une partenaire moins portée sur la chose, se procurent une poupée pour combler leurs besoins. »
De plus, plusieurs couples qui ont envie de vivre un trip à trois, mais qui éprouvent de la jalousie, acquièrent une Doll afin d’assouvir ce fantasme et de s’amuser en toute complicité. Il y a également les gens souffrant d’une maladie grave ou contagieuse qui font appel à ses services. « La société a une image biaisée de notre clientèle. Des “gros cochons”, il y en a, mais quand tu débourses quelques milliers de dollars pour te procurer ce type de poupée, habituellement, tu traites l’objet avec respect. Et c’est la grande majorité de notre clientèle. »

MEET & GREET AVEC MAGALY
La beauté de notre covergirl Magaly Summer vous a jeté sur le cul ? Vous pourrez faire plus ample connaissance avec elle à la boutique Les Folies du Cœur. Profitez-en pour faire signer votre exemplaire du magazine… Vous avez des goûts plus exentriques? Informez-vous auprès des conseillères sur les autres modèles disponibles

Powered by GOM®